Amnistie

ÉCRIVEZ UN MESSAGE DE SOLIDARITÉ

Melanie Morrison / Canada

SUGGESTIONS DE MESSAGES

Nous vous soutenons dans votre recherche de vérité et de justice.
 
We support you in the search for truth and justice.
 

** En cochant cette case vous bénéficierez du bilan de votre action et d’un condensé d’information sur les droits humains par Amnistie internationale. Nous veillons à préserver la vie privée de nos sympathisant.e.s en ne transmettant que l’essentiel. À tout moment il vous sera possible de vous désinscrire à cette liste de diffusion.

En quête de justice pour sa sœur et les femmes autochtones

Melanie fait partie d’un imposant mouvement national de familles de femmes autochtones disparues et assassinées. Elle vit à Kahnawake, au sud de Montréal. En juin 2006, sa sœur Tiffany disparait. Sa famille pressent qu’un évènement grave est arrivé.

Tiffany, mère d’une petite fille, ne pouvait être partie en abandonnant son enfant. La police de la réserve et les Peacekeepers de Kahnawake ouvrent alors une enquête. C’est seulement quatre ans plus tard que des restes du corps de Tiffany sont retrouvés. L’affaire est alors transférée à la Sûreté du Québec.

Melanie s’est mobilisée inlassablement pour encourager les éventuels témoins à rompre le silence. Elle considère que les dernières années ont été difficiles, en grande partie parce que l’enquête sur le meurtre de sa sœur a été mal dirigée par la police. Elle continue à militer avec d’autres familles qui se battent pour obtenir des réponses et pour éviter qu’elles ne passent par les mêmes épreuves. Elle a travaillé aux différentes étapes menant à l’ouverture de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Elle est membre du Cercle consultatif familial pour l’enquête.

Son profond militantisme lui a valu en mai 2017 de figurer parmi les récipiendaires du prix Ambassadeurs de la conscience, aux côtés du sénateur Murray Sinclair, de Deliah Saunders, de Melissa Mollen Dupuis, de Widia Larivière, de Cindy Blackstock et d’Alicia Keys. « Je parle tout le temps à ma sœur et je lui rappelle sans cesse que je ne me reposerai pas tant qu’elle-même n’aura pas trouvé le repos. Et ce repos, elle ne le trouvera que lorsque son meurtrier sera face à la justice. Je veux que tous ces cas soient mieux gérés afin que les autres familles n’aient pas à se battre pour obtenir un traitement équitable de leur cause. »

ENJEUX

  • Discrimination
  • Disparition et homicide
  • Droit des femmes
  • Accès à la justice

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT ENVOYER UNE CARTE AVEC VOTRE MESSAGE DE SOUTIEN PAR LA POSTE À L'ADRESSE SUIVANTE

À l’attention de Melanie Morrison 
Amnistie internationale Canada francophone 
50, rue Ste-Catherine Ouest, bureau 500 
Montréal (Québec) H2X 3V4 
Canada