Amnistie

ÉCRIVEZ UN MESSAGE DE SOLIDARITÉ

Shackelia jackson / Jamaique

SUGGESTIONS DE MESSAGES

Sachez que vous n’êtes pas seule et que plusieurs personnes travaillent sans relâche pour que justice soit rendue à Nakiea.
 
Know that you are not alone and that many people work tirelessly to bring justice to Nakiea.
 

** En cochant cette case vous bénéficierez du bilan de votre action et d’un condensé d’information sur les droits humains par Amnistie internationale. Nous veillons à préserver la vie privée de nos sympathisant.e.s en ne transmettant que l’essentiel. À tout moment il vous sera possible de vous désinscrire à cette liste de diffusion.

MILITANTE EN LUTTE CONTRE L’IMPUNITÉ DE LA POLICE

Le 20 janvier 2014, plusieurs policiers se sont rendus dans une rue de Kingston, en Jamaïque, à la recherche d’un homme portant des dreadlocks. Arrivés devant le restaurant de Nakiea Jackson, ils lui ont demandé d’ouvrir la porte. Quelques instants plus tard, deux coups de feu ont retenti. Nakiea a été traîné, sans vie, hors du bâtiment et poussé dans un véhicule de police.

Depuis sa mort, sa sœur Shackelia se bat en première ligne pour découvrir la vérité et faire traduire en justice les responsables présumés de cet homicide. Et c’est loin d’être facile. Un policier a été inculpé mais la police a tenté d’intimider Shackelia, sa famille et les autres personnes concernées par l’affaire. Des policiers ont effectué des descentes dans le quartier. La famille a été harcelée et intimidée au tribunal et l’enquête préliminaire a dû être abandonnée parce que l’un des témoins avait peur de comparaître.

Pour cette dernière raison, Shackelia et sa famille vont probablement devoir attendre longtemps, peut-être des années, avant que l’enquête sur la mort de Nakiea n’aboutisse. Shackelia est déterminée à obtenir justice pour son frère. « Je me bats parce que je n’ai pas d’autre choix, explique-t-elle. Parce que si je m’arrête, je donne à un autre policier l’autorisation de tuer un autre de mes frères. ». Aujourd’hui, elle s’exprime ouvertement au nom de Nakiea, mais aussi des nombreuses victimes de violences policières en Jamaïque – et de leurs familles.

ENJEUX​

  • Exécution extrajudiciaire
  • Impunité
  • Meurtre
  • Défenseure des droits humains
     

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT ENVOYER UNE CARTE AVEC VOTRE MESSAGE DE SOUTIEN PAR LA POSTE À L'ADRESSE SUIVANTE

Shackelia Jackson
184 Orange Street 
BLK J apt 10
Kingston 
Jamaïque Courriel : brokenbutnotdestroyedinfo@gmail.com