Amnistie

ÉCRIVEZ UN MESSAGE DE SOLIDARITÉ

Taner kiliç et autres défenseurs des droits humains | TURQUIE

SUGGESTIONS DE MESSAGES

Nous vous soutenons dans votre lutte dans la défense des droits humains.

We support you in your fight to defend human rights.
 

** En cochant cette case vous bénéficierez du bilan de votre action et d’un condensé d’information sur les droits humains par Amnistie internationale. Nous veillons à préserver la vie privée de nos sympathisant.e.s en ne transmettant que l’essentiel. À tout moment il vous sera possible de vous désinscrire à cette liste de diffusion.

PERSÉCUTÉS POUR AVOIR PROTÉGÉ LES DROITS HUMAINS

Taner Kilic ne faisait que son travail en tant que président d’Amnistie internationale Turquie lorsqu’il a été arrêté par les autorités turques le 9 juin 2017. Sa détention a pour fondement des accusations absurdes d’appartenance à une organisation terroriste.

Un mois plus tard, c’était au tour d’Idil Eser, directrice chez Amnistie internationale Turquie et d’Özlem Dalkran, fondatrice d’Amnistie internationale Turquie, engagée aujourd’hui par Avaaz et la Citizens’ Assembly, d’être interpellées par les autorités turques alors qu’elles ne faisaient qu’assister à un séminaire réunissant des défenseurs des droits humains. La police a pénétré dans le bâtiment et a arrêté les deux femmes ainsi que huit autres personnes. Chacunes d’entre elles ont fait face à des accusations en rapport avec leur appartenance à une organisation terroriste – une accusation absurde compte tenu de la situation.

Ces arrestations sont les derniers épisodes en date d’une série d’initiatives du gouvernement en vue de réduire au silence celles et ceux qui le critiquent. Depuis la tentative de coup d’État de juillet 2016, plus de 150 000 procédures judiciaires ont été ouvertes. Les dix défenseurs des droits humains, dont Idil Eser et Özlem Dalkran, ont été récemment libérés par les autorités turques, mais les charges n’ont pas été abandonnées à leur encontre. En revanche, la situation de Taner Kiliç reste inchangée car il est toujours détenu en prison sur de fausses accusations.

ENJEUX​

  • Défenseurs des droits humains
  • Liberté d’expression
  • Fausses accusations
  • Détentions arbitraires

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT ENVOYER UNE CARTE AVEC VOTRE MESSAGE DE SOUTIEN PAR LA POSTE À L'ADRESSE SUIVANTE

À l’attention de Taner et les
autres défenseurs Amnistie internationale Canada francophone
50, rue Ste-Catherine Ouest
bureau 500
Montréal (Québec)
H2X 3V4