Amnistie
Honduras

LE HONDURAS DOIT RESPECTER LES DROITS HUMAINS

Réclamez le respect des droits humains au Honduras

 

** En cochant cette case vous bénéficierez du bilan de votre action et d’un condensé d’information sur les droits humains par Amnistie internationale. Nous veillons à préserver la vie privée de nos sympathisant.e.s en ne transmettant que l’essentiel. À tout moment il vous sera possible de vous désinscrire à cette liste de diffusion.

PÉTITioN

HONDURAS  

À l’attention du Président,

Le Honduras est l’un des pays les plus dangereux d’Amérique latine pour les défenseurs des droits humains, en particulier pour les défenseurs de l’environnement et du droit à la terre.

Selon l’ONG Global Witness, le Honduras présente le taux le plus élevé d’assassinats de militants de ces causes dans le monde, par rapport à sa population. Berta Cáceres, cofondatrice et dirigeante du Conseil civique d’organisations populaires et indigènes du Honduras (COPINH), a été tuée par balles à son domicile le 2 mars 2016. Avant sa mort, Berta Cáceres, tout comme d’autres membres du COPINH mobilisés contre la construction du barrage d’Agua Zarca dans la communauté de Río Blanco, avait été en butte à un harcèlement permanent, à des menaces et à des attaques de la part d’acteurs étatiques et non étatiques.

Meurtres, menaces, surveillance et actes de harcèlement sont le quotidien des défenseurs des droits humains en Honduras; cela doit cesser. Selon l’ONG ACI-PARTICIPA, plus de 90 % de tous les assassinats et actes de violence perpétrés contre des défenseurs des droits humains demeurent impunis.

Monsieur le Président, nous vous demandons :

  • De mettre en œuvre de manière adéquate la Loi de protection des défenseurs des droits humains, des journalistes, des commentateurs et des fonctionnaires de justice.
  • De respecter le droit des peuples autochtones d’être consultés afin de pouvoir donner un consentement préalable, libre et éclairé dans le cadre de projets d’exploration et d’exploitation de ressources naturelles sur leurs territoires.
  • D’enquêter sur les attaques subies par les défenseurs des droits humains et de punir les auteurs des actes de violences qu’ils subissent.
  •