Amnistie
Enfant refugies USA

PROTÉGEZ LES FAMILLES DEMANDANT ASILE AUX ETATS-UNIS

Agissez au plus vite pour protéger les familles demandant asile aux États-Unis

Au Président Donald Trump

Monsieur le Président,

Vous avez signé mercredi 20 juin un décret imposant le maintien des enfants avec leurs parents en détention pendant que leur demande d’asile est traitée. Ce décret vise à modifier la jurisprudence Flores, qui prévoit que les enfants ne peuvent pas être maintenus en détention durant plus de 20 jours.

Je suis heureux(reuse) de constater que vous avez mis fin à la pratique cruelle et inutile consistant à séparer les familles qui demandent l'asile à la frontière sud des États-Unis.

Mais ce décret demeure une trahison des familles qui fuient la violence et la persécution. Des mères, des pères et des enfants se retrouveront quand même derrière les barreaux durant des périodes prolongées simplement pour avoir cherché la sécurité. En plus d’aller à l’encontre des valeurs partagées de dignité et d’égalité de votre pays, l’emprisonnement d’enfants est illégal et risque de souiller à tout jamais le bilan des États-Unis en matière de droits humains.

Je suis indigné(e) que le gouvernement américain emprisonne tout de même délibérément les enfants avec leurs parents ou tuteurs légaux. Cette pratique nuit aux familles, traumatise les enfants et les adultes et sape leur droit à demander l'asile face à la persécution et autres mauvais traitements. 

Je vous demande de :

  1. Réunir, le plus rapidement possible, les familles qui ont été séparées;

  2. Préserver les unités familiales conformément aux normes internationales.

  3. Cesser la détention prolongée des parents et des tuteurs qui sont arrivés aux États-Unis avec des enfants.

  4. Réduire le financement des agents de patrouille frontalière, étant donné que l'augmentation des dépenses pour le PRC sert à séparer des familles.

  5. Rejeter toute augmentation du financement des centres de détention pour les enfants et les familles.

Des familles entières ont été dévastées par ces actions inutiles et cruelles. Ces parents cherchent à protéger leur famille du danger, comme n'importe lequel d'entre nous le ferait.

Cordialement,


** En cochant cette case vous bénéficierez du bilan de votre action et d’un condensé d’information sur les droits humains par Amnistie internationale. Nous veillons à préserver la vie privée de nos sympathisant.e.s en ne transmettant que l’essentiel. À tout moment il vous sera possible de vous désinscrire à cette liste de diffusion.

PÉTITioN

États-unis

[ MISE À JOUR ] BONNE NOUVELLE !
21 juin 2018

Votre pression a fait reculer le président Donald Trump sur la séparation des enfants de parents demandeurs d’asile. Mais la partie n’est pas gagnée !

Ne vous y trompez pas, ce décret est une trahison des familles qui fuient la violence et la persécution. Le décret signé mercredi 20 juin par Donald Trump impose l’emprisonnement des parents avec leurs enfants pendant que leur demande d’asile est traitée ce qui peut prendre des semaines, des mois voire des années.

Des mères, des pères et des enfants ne doivent pas se retrouver derrière les barreaux durant des périodes prolongées simplement pour avoir cherché la sécurité. L’emprisonnement d’enfants est illégal!

Votre voix est importante. Signez la pétition mise à jour et partagez autour de vous.


18 juin 2018

À l'heure actuelle, le gouvernement américain sépare de force les familles qui arrivent aux États-Unis en quête de sécurité. Très souvent, ces familles arrivent en provenance d'Amérique centrale, fuyant violence et persécution.

Tandis que ces familles devraient pouvoir formuler une demande d'asile en toute dignité et sécurité, elles sont traitées avec cruauté. Dès la frontière, les enfants sont arrachés à leurs parents. Ils sont ensuite placés dans des centres gérés par le gouvernement, souvent à des centaines de kilomètres de leurs parents, même si ceux-ci disposent de documents prouvant leur relation avec leurs enfants.

Le personnel d'Amnistie internationale a récemment effectué une mission d’enquête le long de la frontière sud des États-Unis et a découvert que, depuis 2017, le Département de la sécurité intérieure (DHS) sépare de plus en plus les enfants de leurs parents ou tuteurs.

Séparer les familles lorsqu'elles demandent l'asile est une violation flagrante des droits fondamentaux des parents et de leurs enfants et constitue également une violation des obligations des États-Unis en vertu du droit des réfugiés.

Agissez au plus vite pour que ces familles ne soient pas séparées !

 


© Sergio Ortiz/Amnesty International