<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1527528954029016&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Amnistie

Goulzar Duishenova

 

à
Goulzar
Duishenova
Défenseure des droits humains

ELLE SE BAT POUR LES PERSONNES AYANT DES LIMITATIONS FONCTIONNELLES

Goulzar Duishenova a perdu l’usage de ses jambes après un accident de voiture en 2002. Elle lutte pour que les personnes ayant des limitations fonctionnelles puissent vivre dans la dignité et se déplacer librement, malgré les discriminations quotidiennes dans une société où les femmes et les personnes ayant des limitations fonctionnelles ne sont pas considérées.

CONTEXTE

Goulzar Duishenova est une battante. En 2002, elle a perdu l’usage de ses jambes après un accident de voiture impliquant un conducteur en état d’ivresse. Après la mort soudaine de son mari l’année suivante, elle a dû s’occuper seule de ses deux jeunes enfants.

Des années plus tard, elle a rencontré d’autres personnes vivant avec des handicaps, qui se rassemblaient à Bichkek, la capitale kirghize. Elle s’est rendu compte qu’elles étaient confrontées à des problèmes similaires, tels que les difficultés pour trouver un emploi, car les lieux de travail ne sont pas adaptés aux fauteuils roulants, ou le fait d’être tributaires d’autres personnes pour monter dans le bus, une expérience gênante et intrusive.

Elle a consacré sa vie à lutter pour que les personnes ayant des limitations fonctionnelles puissent vivre dans la dignité et se déplacer librement. Elle a rencontré des personnalités, organisé des formations pour les conducteurs de bus et poussé les gens à l’action sur les réseaux sociaux.  

Mais elle rencontre encore des obstacles sur son chemin. Elle a besoin d’aide pour descendre les escaliers jusqu’à sa porte d’entrée. Dans sa rue pleine de bosses et de nids-de-poule, elle ne peut pas faire avancer son fauteuil roulant. Elle est quotidiennement victime de discrimination dans une société où les femmes ne sont pas censées donner leur avis et où les personnes ayant des limitations fonctionnelles sont considérées comme des « invalides » atteints d’une maladie incurable.

Pourtant, Goulzar refuse d’être réduite au silence. Apportons-lui notre soutien dès aujourd’hui.

ADRESSE POSTALE

Si vous souhaitez envoyer une carte par la poste, vous pouvez écrire à l'adresse suivante :

Goulzar Duishenova
c/o Amnesty International Ukraine
POB 40
04050
Kyiv
Ukraine

© Photos/Svetlana Zelenskaya/Amnistie internationale