<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1527528954029016&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Amnistie
Action urgente Canada Chine

UN CANADIEN EST CONDAMNÉ À MORT EN CHINE

Demandez au procureur général de faire annuler ce recours à la peine de mort.

Procurator-General
Zhang
Jun
Chine

 

** En cochant cette case vous bénéficierez du bilan de votre action et d’un condensé d’information sur les droits humains par Amnistie internationale. Nous veillons à préserver la vie privée de nos sympathisant.e.s en ne transmettant que l’essentiel. À tout moment il vous sera possible de vous désinscrire à cette liste de diffusion.

ACTION

CHINE

Le Canadien Robert Schellenberg risque d'être exécuté en Chine. Il a été condamné à mort après avoir été reconnu coupable de trafic de drogue lors de son nouveau procès.

Nous devons demander aux autorités d'annuler cette exécution.

Arrêté en 2014, Robert Schellenberg a été déclaré coupable et condamné à 15 ans d’emprisonnement une première fois par le tribunal populaire intermédiaire municipal de Dalian le 20 novembre 2018. Il a fait appel de ce jugement et, à l’issue de son nouveau procès qui a eu lieu le 14 janvier 2019, il a été déclaré coupable de chefs d’accusation plus graves ayant trait au trafic de stupéfiants et condamné à mort. D’après Mo Shaoping, avocat membre du cabinet qui représente Robert Schellenberg, l’annonce d’une condamnation à mort en même temps que le verdict de culpabilité est inédite en Chine.

Robert Schellenberg

Amnistie internationale estime que la peine de mort est une violation du droit à la vie et du droit à ne pas subir de châtiments cruels, inhumains ou dégradants. Nous nous opposons à son utilisation en toutes circonstances, sans exception. Nous plaidons en faveur de son abolition depuis plus de 40 ans et chaque année, de plus en plus de pays rejoignent les plus de 100 pays qui ont mis fin à son utilisation. La Chine reste une exception flagrante à cette tendance et continue d’être le principal bourreau du monde.

Demandez au procureur général, Zhang Jun, de faire annuler ce recours à la peine de mort.

MERCI D’AGIR DANS LES PLUS BREFS DÉLAIS, AVANT LE 6 MARS 2019