<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1527528954029016&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Amnistie

Marinel Sumook Ubaldo

 

à
Marinel
Sumook Ubaldo
Défenseure de l'environnement aux Philippines

Une jeune militante lutte contre la crise climatique

Marinel Sumook Ubaldo n’avait que 16 ans lorsqu’elle a compris qu’elle devait trouver le moyen de se protéger, elle et sa communauté, des conséquences désastreuses des changements climatiques. Le 13 novembre 2013, elle a survécu au typhon Yolanda, l’un des plus meurtriers de l’Histoire. Son village de Samar a été entièrement détruit. Plus de 6 000 personnes sont mortes aux seules Philippines, et des millions de personnes ont perdu leur maison. Marinel est déterminée à défendre sa communauté face aux changements climatiques.

CONTEXTE

Six ans plus tard, Marinel a obtenu son diplôme en travail social. Grande amoureuse de la nature et militante très connue des jeunes et des moins jeunes, elle consacre tout son temps libre à défendre les droits de sa communauté.

En septembre 2018, elle s’est rendue à New York pour témoigner lors d’une enquête sur les changements climatiques et les industries des combustibles fossiles qui les provoquent en partie. “Je ne suis pas qu’une statistique climatique, a-t-elle déclaré devant un auditoire nombreux. Mon histoire n’est qu’une histoire parmi tant d’autres, et je suis venue vous parler au nom des communautés vulnérables et marginalisées. Que notre voix soit entendue.”

Marinel, sa famille, ainsi que des milliers de personnes qui ont perdu leur foyer lors du typhon, ont besoin de nourriture, d’eau, d’un toit, d’électricité et de toilettes. Le gouvernement philippin n’a pas fait suffisamment pour les aider et les a laissés vivre dans des conditions malsaines où il est difficile de gagner sa vie.

Mais Marinel est déterminée à inciter les gouvernements du monde entier à faire face aux changements climatiques et à ses effets désastreux sur sa collectivité et sur les autres qui subissent le même sort. Encouragez-la.  

ADRESSE POSTALE

Si vous souhaitez envoyer une carte par la poste, vous pouvez écrire à l'adresse suivante :

Marinel Ulbaldo, 
C/O Amnistie Internationale,
6-C Perseveranda Townhomes II, 
Maningning Street, 
Sikatuna Village, 
Quezon, 1101
Philippines