<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1527528954029016&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Amnistie

Emil Ostrovko Bielorussie

 

à
Emil
Ostrovko
Injustement emprisonné en Biélorussie

Huit ans d'emprisonnement pour un jeune de 17 ans 

Emil Ostrovko attendait sa petite amie à un arrêt d’autobus dans un faubourg de Minsk en avril 2018 pour passer la journée avec elle. Des policiers ont surgi et ont arrêté Emil après l’avoir battu. Ils l’ont accusé de distribution de stupéfiants. Il n’avait que 17 ans. Après des mois de détention, Emil a reçu une sentence de dix ans d’emprisonnement pour trafic de stupéfiants.

CONTEXTE

Plus tôt en 2018, Emil avait trouvé du travail à temps partiel comme messager après l’école pour une entreprise de vente en ligne. Son employeur lui avait dit qu’il allait livrer des colis contenant des substances licites pour fumeurs.

Après des mois de détention, Emil a reçu une sentence de dix ans d’emprisonnement pour trafic de stupéfiants, plus tard réduite à huit ans après l’abandon de certaines accusations. Les enquêteurs n’ont interrogé personne d’autre, pas même les propriétaires de l’entreprise qui employait l’adolescent. Seul Emil a fait l’objet de poursuites pénales.  

Avant son arrestation, Emil était un jeune homme dynamique et serviable qui aimait les études, la lecture et qui s’occupait de sa petite sœur avec tendresse. Aujourd’hui incarcéré, il n’a pas pu terminer ses études secondaires, et son rêve de fréquenter l’université a été réduit à néant.

Emil est l’un des quelque 15 000 adolescents et jeunes gens qui purgent de longues peines de prison en Biélorussie pour des délits mineurs liés aux drogues. Ils sont plus maltraités que les autres contrevenants et forcés d’exécuter des travaux pénibles durant de longues heures. Emil n’a pas eu le droit de prendre ses médicaments contre l’asthme et a eu des engelures parce qu’il a dû transporter de la neige les mains nues. Sa situation s’est améliorée légèrement lorsqu’on l’a transféré dans une prison pour adultes, mais la jeunesse d’Emil et son potentiel sont gâchés.

ADRESSE POSTALE

Si vous souhaitez envoyer une carte par la poste, vous pouvez écrire à l'adresse suivante :

Emil Vadimovich Ostrovko
Correctional Colony Number 2
Ul.Sikorskogo 1, otryad 1
Bobruisk
Mogilevskaya oblast
213800 
République de Biélorussie