Livres comme l air

SIGNEZ POUR SA LIBÉRATION

tran huynh Duy et Laure waridel

Réclamez la libération du poète, blogueur et écrivain Trân Huynh Duy Thuc

PÉTITION

Son Excellence M. Duc Hoa Nguyen, ambassadeur de la République socialiste du Vietnam, nous soussigné.es, vous écrivons dans le cadre du projet Livres comme l’air.

Trần Huỳnh Duy Thức est un poète, un blogueur et un écrivain vietnamien. Arrêté en mai 2009, il est condamné en janvier 2010 à 16 ans de prison pour avoir “véhiculé de la propagande contre l’État socialiste de Hanoi’’ et pour avoir ‘’ mené des activités destinées à renverser l’administration populaire ’’. En mai 2016, il a été déporté dans un camp à 1 400 km environ de la ville où vit sa famille. En 2018, Trần Huỳnh Duy Thức a fait une grève de la faim pendant 33 jours pour protester contre les mauvaises conditions de détention. Il a refusé de partir en exil, condition exigée par les autorités pour sa libération anticipée. 

Nous demandons, M. Duc Hoa Nguyen, la libération immédiate et inconditionnelle de Trần Huỳnh Duy Thức en tant que prisonnier de conscience, emprisonné uniquement pour avoir exercé pacifiquement ses droits à la liberté d'expression et d'association. Nous demandons également que Trần Huỳnh Duy Thức soit traité, pendant sa détention, conformément à l'Ensemble de règles minima des Nations Unies pour le traitement des détenus, notamment en ce qui concerne l'accès régulier à sa famille et aux soins médicaux appropriés.


** En cochant cette case vous bénéficierez du bilan de votre action et d’un condensé d’information sur les droits humains par Amnistie internationale. Nous veillons à préserver la vie privée de nos sympathisant.e.s en ne transmettant que l’essentiel. À tout moment il vous sera possible de vous désinscrire à cette liste de diffusion.

TRÂN HUỲNH DUY THỨC - VIETNAM

Trần Huỳnh Duy Thức est un poète, un blogueur et un écrivain vietnamien. Co-auteur d’un livre interdit, il a également publié des poèmes et des articles sur ses divers blogues. Arrêté en mai 2009, il est condamné en janvier 2010 à 16 ans de prison pour avoir ‘’véhiculé de la propagande contre l’État socialiste de Hanoi’’ et pour avoir ‘’mené des activités destinées à renverser l’administration populaire’’. En mai 2016, il a été déporté dans un camp à 1 400 km environ de la ville où vit sa famille. En 2018, il a fait une grève de la faim pendant 33 jours pour protester contre les mauvaises conditions de détention. Il a refusé de partir en exil, condition exigée par les autorités pour sa libération anticipée. 

 

LAURE WARIDEL

Écosociologue et révolutionnaire tout sourire, Laure Waridel est engagée depuis près de 30 ans dans les grands chantiers écologiques et solidaires. Cofondatrice d’Équiterre, chroniqueuse, conférencière, professeure, co-porte-parole du Pacte pour la transition, elle est considérée comme l’une des pionnières du commerce équitable et de la consommation responsable au Québec. Le magazine Maclean’s l’a présentée comme l’une des « 25 jeunes Canadiens qui changent déjà le monde ». Elle est l’auteure, chez Écosociété, des essais Acheter, c’est voter (Prix du public du livre d’affaires HEC et Prix Communications & Société, 2005), L’envers de l’assiette (2011) et La transition, c’est maintenant (2019).

 

 

DÉDICACE

 

À vous cher Trn Huỳnh Duy Thc,

Parce que les mots qui transportent nos idées peuvent être de puissantes armes de construction massive pour un monde meilleur, je vous offre les miens rassemblés dans ce livre. 

Mais c’est surtout ma solidarité et mon amitié que je souhaite vous donner. Je crois au jour où d’un bout à l’autre de la Terre, les humains auront compris qu’ils sont plus riches en partageant et plus heureux en prenant soin les uns des autres et de leur environnement. Cet environnement que l’on habite et qui nous habite tout autant, car nous sommes l’air que l’on respire, l’eau que l’on boit et les sols qui nous nourrissent.  Nous sommes la Terre et ses habitants. 

Je souhaite que dans votre cœur et votre tête, même enfermé, jamais vous ne perdiez votre liberté de penser. Car alors, l’obscurantisme aurait gagné. 

Nous sommes ensemble!

Laure Waridel

 

 

© Photo/Eva-Maude TC